Article

On vous partage nos nouvelles et nos astuces.

10 choses à éviter en design

7 février 2020 * Design * Écrit par Ann-Marie Roberge

10 choses à éviter en design

Partager :

Le design graphique peut sembler accessible à tout le monde, voire facile, quand on regarde ce domaine de l’extérieur. Ce n’est toutefois pas donné à tout le monde !

L’image de marque d’une entreprise sert notamment à démontrer son professionnalisme, une certaine cohérence graphique ainsi qu’à véhiculer un message à son public cible. Pour ce faire, il faut suivre les règles définies par sa charte graphique.

Quand on s’improvise connaisseur, ça ne donne souvent pas un résultat professionnel, cohérent et esthétique !

 

Voici donc quelques points à éviter pour la création de vos designs :

  1. Utiliser des photos prises sur le Web.

Les droits d’auteurs, est-ce que ça vous dit quelque chose ?

Imaginez si on pouvait prendre n’importe quelle photo qu’on trouve en tapant un mot-clé sur un moteur de recherche et l’intégrer dans notre site Web. Ça serait trop facile ! Et lorsque quelque chose est trop facile, habituellement, il y a anguille sous roche.

C’est un peu comme reprendre une chanson d’un autre artiste et la mettre sur votre propre album. Vous ne le feriez pas, n’est-ce pas ?

Eh oui, il faut travailler pour créer vos propres photos ou encore en acheter qui pourraient vous correspondre !

 

2. Prendre des photos avec votre cellulaire.

Maintenant qu’il vous faut des photos pour les communications de votre entreprise et que vous vous êtes rappelé que les droits d’auteurs existent, on ne vous demande tout de même pas de vous transformer en photographe du jour au lendemain. Si vous ne l’étiez pas hier, vous ne l’êtes pas devenu aujourd’hui, car vous avez un appareil photo sur votre téléphone !

De bonnes photos de qualité vous donneront l’air professionnel dans votre domaine alors que de mauvaises photos vous donneront l’air… peu crédible.

Il faut penser à plusieurs éléments quand on veut prendre nos photos nous-même et surtout à leurs utilisations. Si on a besoin d’une photo d’un produit pour l’afficher sur son site Web ou plutôt d’une photo qui sera exposée sur une grande vitrine, il y a évidemment une distinction à faire lorsqu’on prend la photo.

Si vous avez pensé à la résolution, à l’angle de la photo, à l’éclairage, au fond de votre visuel et à toutes ses utilisations graphiques futures, vous pouvez alors peut-être penser à prendre vos photos vous-même !

 

Si vous n’êtes pas certain, faites appel à un professionnel !

 

3. Améliorer votre logo au goût du jour.

Par exemple, changer la couleur, la forme, y ajouter une belle boule de Noël ou même modifier votre logo pour qu’il s’agence avec l’utilisation voulue, vaut mieux retourner lire votre charte graphique !

Plutôt que de changer votre logo à chaque saison ou chaque événement, il est préférable d’ajouter des éléments à vos visuels qui représenteront bien ce que vous voulez dégager sans dénaturer l’identité de votre logo.

En effet, votre logo se doit d’être uniforme pour que votre clientèle voie la constance de votre image et sache qu’elle fait affaire avec une entreprise bien établie et professionnelle.

Une refonte complète d’un logo consiste à beaucoup plus que l’ajout d’un élément et d’un changement de couleur ! Il faut que le processus de refonte soit réfléchi et prenne en considération l’évolution de l’entreprise, sa mission, ses valeurs, les produits et services qu’elle offre ainsi que la clientèle qui aurait pu changer à travers les années.

 

4. Agrémenter vos textes avec plusieurs typographies : surligné, italique et gras.

Vous avez le droit seulement si vous AIDEZ votre enfant du primaire pour sa présentation scolaire.

Trop c’est comme pas assez !

 

5. Réaliser votre montage dans Word ou Paint.

Une technique de graphisme au Cégep, c’est 3 ans d’études. Ce n’est pas pour rien ! Encore une fois, vous ne pouvez pas vous improviser tout à coup graphiste du jour au lendemain. Ça prend des connaissances, des techniques et de l’expérience pour réaliser un visuel qui est attrayant et savoir ce qui fonctionne bien afin d’atteindre des objectifs et un public cible.

En fin de compte, vous allez travailler fort, longtemps, et il y a de fortes chances que ça ne sorte pas bien à l’écran et à l’impression.

 

6. Rédiger vos textes vous-même sans révision.

« G’écris supair ben en franssais ».

Même si votre contenu est excellent, si la qualité de votre français laisse à désirer, votre texte perdra toute sa valeur. La crédibilité et le professionnalisme de votre entreprise doivent se refléter dans tout ce que vous faites !

 

7. Mettre trop d’informations.

Même si c’est tentant de mettre votre logo, votre nom d’entreprise, votre numéro de téléphone, votre adresse, votre site Internet, votre nom complet et votre slogan… le tout sur un stylo, retenez-vous !

C’est la même chose pour une carte d’affaires, une publicité, un carton promotionnel, etc. ! Il vaut mieux synthétiser les informations importantes qui seront utiles au client et que celui-ci soit tenté de les lire plutôt que d’être repoussé par un tas d’informations. Il faut plutôt diriger la clientèle à consulter un site Web, une page Facebook ou même à vous contacter directement pour avoir plus d’informations.

 

8. Acheter votre logo en ligne à petit prix.

En fait, ce n’est pas si grave si ça ne vous dérange pas de recevoir une offre promotionnelle concurrente avec le même logo que le vôtre.

Votre logo vous permet de vous démarquer de vos concurrents et d’attirer l’œil de vos potentiels clients. Ne leur offrez pas quelque chose de déjà vu !

Non seulement votre logo sera le symbole de votre entreprise, mais en plus il doit véhiculer vos valeurs, votre mission, vos services ou vos produits, votre personnalité et doit s’adresser clairement à votre clientèle cible.

 

9.« Ma “secrétaire” va le faire ! ».

Combien est-elle payée de l’heure, votre secrétaire, pour faire un travail qui sera, au mieux, de moyenne qualité en probablement 3 fois plus de temps qu’un professionnel ?

Si votre domaine est la vente d’électroménagers, alors ce n’est pas le design graphique !

On est souvent mieux de se concentrer sur notre force et s’entourer de gens compétents qui vous feront gagner du temps et de l’argent !

 

10. Utilisation d’un fichier de haute résolution.

Même si vous prenez un JPEG et que vous l’enregistrez en format AI, ce n’est pas un fichier haute résolution !

Un fichier en basse résolution laissera paraître les pixels et ne donnera pas un bon résultat que ce soit en impression ou encore sur le Web.

Encore une fois, votre image doit dégager votre professionnalisme dans toutes vos communications !

 

 

Enfin, avant de vous lancer dans la création de vos designs, soyez certain de savoir ce que vous faites. Sinon, travaillez avec des professionnels !

AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER

10 janvier 2020 * Design

Combien coûte un logo ?

Écrit par Ann-Marie Roberge

La création d’un logo est l’une des premières étapes lorsque l’on démarre une entreprise. Ce symbole, ou encore cette signature, vous représentera et devra être unique et original tout en se mariant bien à votre marché. Votre logo devra aussi se démarquer de vos concurrents, être facilement reconnaissable tout en accrochant l’œil de vos futurs clients. Tout un défi ! Pour...

Partager :

9 décembre 2019 * Design

L’influence des couleurs

Écrit par Ann-Marie Roberge

Avez-vous déjà réfléchi à l’importance des couleurs qui composent votre image de marque ? Avez-vous pensé qu’elles peuvent influencer vos clients par rapport aux valeurs qu’elles représentent ? Au-delà des tendances et des goûts personnels, elles ont bel et bien un effet sur notre inconscient et provoquent une réaction chez nous. Elles peuvent même modifier nos comportements...

Partager :

Vous souhaitez être informés des toutes dernières tendances en design et obtenir
des astuces pour améliorer vos communications? Inscrivez-vous à notre infolettre!

Haut de page